Un artisan au service du patrimoine campanaire

L’art campanaire est un métier ancestral, dont l’activité et le savoir-faire se sont développés et enrichis au fil du temps.

L’artisan Campaniste, conceptualise, réalise, installe, restaure, entretient les cloches, les cadrans et leurs mécanismes dans les édifices religieux. Il est le garant de la préservation d’un patrimoine vivant qui rythme la vie des villes et des villages depuis des siècles.

Le terme de campaniste.

Il a été choisi a l’unanimité par les membres de la profession, et a fait son entrée dans le dictionnaire en 2007.

« Il dérive de campanae qui désignait les cloches à l’époque où elles ont été introduite dans les campaniles. c’était au Vème siècle de notre ère. Ce fut l’oeuvre de Saint Paulin, évêque de Campanie qui a été le premier à les introduire dans un campanile. »

Les facettes de notre métier

Nous sommes artisans et à ce titre possédons un savoir-faire particulier, mais notre particularité supplémentaire est celle d’exercer plusieurs métiers en un.

. Nous travaillons le bois de la charpente qui supporte les cloches et que nous appelons le beffroi ainsi que toutes les pièces de bois afférentes aux cloches. Nous installons les planches de bois sur les façades des clochers (les abat-sons) qui protège le clocher des intempéries et abat le son des cloches.

. Nous installons, restaurons et entretenons les horloges d’édifices, les aiguilles et leurs mécanismes.

. Nous installons et entretenons les cloches et les mécanismes qui les supportent.

. Nous installons et entretenons les appareils de tintement ou de mise en volée et de ce fait les électrifions.

. Nous installons et programmons les horloges-mères qui gèrent les sonneries horaires ou cultuelles et la distribution de l’heure.

. Enfin nous restaurons les horloges mécaniques anciennes, les cadrans, les beffrois, les cloches.

Nous sommes tour à tour, charpentier; horloger, mécanicien, électromécanicien, électricien, électronicien et restaurateur.